La notion de handicap dans le milieu professionnel

La notion de handicap au travail est à différencier du handicap en règle générale. Dans le milieu professionnel, le handicap se définit par l’impossibilité pour une personne de pouvoir réaliser la totalité de ses tâches dans le cadre de son environnement de travail en raison de ses problèmes de santé. Le terme travailleur handicapé désigne « toute personne dont les possibilités d’obtenir ou de conserver un emploi sont effectivement réduites par suite de l’altération d’une ou plusieurs fonctions physique, sensorielle, mentale ou psychique »

Cette notion de handicap est attestée par une restriction d’aptitude par le médecin du travail. Cette restriction d’aptitude peut être différente en fonction du type de handicap et de la profession. Elle peut tout aussi bien être seulement partielle que concerner l’ensemble du poste du travail ou de la fonction. Selon la nature de l’attestation médicale, différentes réponses administratives peuvent survenir : un aménagement du poste, une mobilité pour raisons de santé ou encore un reclassement professionnel.

Afin de bénéficier d’aides spécifiques, une personne en situation de handicap doit posséder la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH). La RQTH est accordée par la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) et atteste de l’aptitude de la personne handicapée au travail suivant ses capacités.

 

Quels dispositifs sont mis en place en France pour aider les personnes en situation de handicap?

Afin de favoriser l’insertion et le bien être des personnes handicapées dans le milieu du travail, plusieurs dispositifs sont mis en place:

– La RQTH

– L’obligation d’emploi à l’attention des employeurs, qui incite fortement les entreprises à embaucher des travailleurs handicapés.

– Le contrat de rééducation professionnel: Ce contrat s’adresse aux personnes ayant perdu la possibilité d’exercer leur emploi du fait d’un accident ou d’un handicap. Il leur permet d’exercer une nouvelle profession ou bien de se réadapter à leur métier. Conclu entre l’employeur, le salarié et la Sécurité sociale, il est accompagné d’une formation et d’une rémunération.

– Les aides financières de l’Agefiph: L’Agefiph est une association gérant le fonds destiné à l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap. Leurs aides s’adressent à la fois à ces personnes mais aussi à leurs employeurs. Elles favorisent l’accès et le maintien dans l’emploi ainsi que l’autonomie des personnes handicapées.

– Les Établissements ou services d’aide par le travail (ESAT) qui offrent aux travailleurs handicapés un soutien médical, social et éducatif ainsi que l’accès à des activités professionnelles.

– La plateforme Solidaires Handicaps: Cette plateforme facilite la recherche de solutions adaptées à proximité du domicile des personnes en situation de handicap. Elle permet aussi aux structures et organismes de proposer et mettre à disposition leurs services.

 

Quel rôle pour les agences d’intérim?

Le travail d’intérim est un secteur très propice à l’intégration des personnes handicapées. Il permet de favoriser l’accès à l’emploi mais aussi la formation des demandeurs ainsi que la sécurisation de leur parcours. Les agences d’intérim s’engagent aussi à assurer le bien-être et la santé des travailleurs handicapés. Cela se traduit surtout par la diminution de leur exposition aux risques vis-à-vis de leur handicap.

L’intérim est, de plus, un potentiel tremplin vers un CDI à l’issue d’une mission et un moyen de promouvoir les profils des personnes handicapées.

Agence Activ vous propose des missions adaptées à votre situation et à vos aptitudes. Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à nous contacter.